PDTIE : Formation pratique et écologique en recherche scientifique, innovation et entrepreneuriat technique à Goma (RDC)

PDTIE : Formation pratique et écologique en recherche scientifique, innovation et entrepreneuriat technique à Goma (RDC)

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD/OIF), en partenariat avec Congo Bio Tech, organise, du 25 au 30 Juillet 2022, à Goma, une session de formation pratique et écologique en recherche scientifique, innovation et entrepreneuriat technique. C’est dans le but de partager les connaissances pratiques permettant de soutenir le développement des compétences essentielles pour stimuler la recherche scientifique, tout en favorisant l’émergence de l’innovation et la création de nouveaux emplois. 

  • Par Innocent Buchu

Pendant une semaine, des jeunes scientifiques, des ingénieurs, des techniciens et des innovateurs de la RDC du Rwanda et du Burundi vont travailler intensément, dans la ville touristique de la RDC. Les travaux porteront sur le thème : ‘’ Déchets et énergie durable’’. Hors mis une journée consacrée aux Défis de l’innovation, les modules Entreprenariat : création et gestion d’une micro-entreprise et Projet de Recherche et Rédaction des articles scientifiques, quatre sous thèmes seront développés lors de ces assises. Il s’agit de : Fabrication des pavés, briquettes et autres matériels de construction à base de déchets plastiques ; Fabrication des emballages (cartons) à base des déchets organiques pour le stockage et le transport des aliments (en substitution des sachets plastiques) ; Production des panneaux solaires à base des matériaux locaux ; et Production du gaz et énergie à petite échelle grâce à la méthanisation des déchets organiques.

Pour cette année 2022, 50 jeunes de 18 à 35 ans ont été sélectionnés pour la ville de Goma, grâce à leurs projets dans le secteur de l’innovation. Ils seront ainsi formés et coachés par des spécialistes dans les secteurs cibles.  Ces sessions seront théoriques mais surtout pratiques. Des sites d’expérimentations ont été adoptés et aménagés pour cette fin. Il s’agit, par exemple, de l’atelier de la faculté des Sciences et technologies et l’Université catholique la Sapientia, partenaire local de Congo Bio Tech. 

Ces formations seront l’occasion de soutenir la capacité des jeunes à développer l’esprit critique, à identifier efficacement les problèmes et à apporter des solutions pour impulser de nouvelles initiatives d’employabilité, face à l’étroitesse et à l’évolution du marché de l’emploi dans plusieurs pays francophones.

Pour assurer les enseignements, sept formateurs ont été choisis, sur base de leurs backgrounds de génie et de leurs compétences dans le monde académique et professionnel. Il s’agit de :

Serge Armel Ndjidjou de l’Agence universitaire pour l’innovation du Canada, pour la journée du Défi de l’innovation ;

Prof Dr Ir Paul MALUMBA  de l’Université de Liège/Belgique, pour le module Projet de Recherche et Rédaction des articles scientifiques ;

Samuel MATHEY de la Fondation africaine pour l’entreprenariat et le développement économique en Côte d’Ivoire, pour le module Entreprenariat : création et gestion d’une micro-entreprise ;

Mme Armelle Sidje Tamo de PRA au Cameroun, pour le module Fabrication des emballages (cartons) à base des déchets organiques pour le stockage et le transport des aliments (en substitution des sachets plastiques) ;

Monsieur Kakimu Kambale de l’OPEDIC/RDC), pour le module Fabrication des pavés, briquettes et autres matériels de construction  à base de déchets plastiques ;

Monsieur Gédéon BAKERETHI (WWF/RDC), pour le module Production du gaz et énergie à petite échelle grâce à la méthanisation des déchets organiques 

et Monsieur Pierre Ntiranyibagira/Burundi, pour le module Production des panneaux solaires à base des matériaux locaux.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du Projet de déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté (PDTIE). Ce dernier contribue globalement à créer un environnement favorable et inclusif pour la recherche et l’innovation en RDC et au Cameroun afin de favoriser le développement durable (DD) et la réduction de la pauvreté.  De façon spécifique, il s’agit d’améliorer la recherche et l’innovation appliquées au Cameroun et en RDC afin de favoriser le développement et l’application accrue de technologies respectueuses de l’environnement naturel par les acteurs du changement en RDC et au Cameroun. Le PDTIE est porté, entre autres, par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (organe subsidiaire de l’Organisation International de la Francophonie), l’Université Kongo en République démocratique du Congo (RDC), Eden Africa et Ingénieurs Sans Frontières au Cameroun, avec un financement du Fonds ACP pour l’Innovation, Programme de Recherche et d’Innovation de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), un programme mis en œuvre par l’OEACP, avec la contribution financière de l’Union européenne .

6 comments

Comment y parvenir pour ceux qui ne sont pas encore inscrit et qui sont intéressés par ces opportunités ???
Étant du domaine d’accueil et tourisme, sommes nous éligible où nécessaire pour cette formation ???

Bonsoir!!
Je suis très content pour cette initiative !
Alors je voudrais savoir, ce programme va s’arrêter à Goma seulement ? Et comment est ce que les jeunes qui n’habitent pas Goma peuvent participer aussi à cette belle opportunité ? Moi je vis à Kisangani, 3 ème ville de la RDC, je suis un jeune entrepreneur, ambitieux et innovant.

Je souhaite une réussite et un succès pour cette première équipe.
Que Le Seigneur soit avec tous au commencement et à la fin.

Je suis très fière de pouvoir faire partie des bénéficiaires directs de ce projet en qualité d’un apprenant , je tiens à remercier l’équipe du projet et leurs partenaires techniques et financières .
Congo Bio Tech : la bio-ingenerie du Future .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.